Paroles de sagesse-1

--
  1. Craignez Allah où que vous soyez, faites suivre une mauvaise action d’une bonne, car les bonnes actions effacent les mauvaises, et soyez bons envers les gens. (Rapporté par Abou Dharr et recueilli par at-Tabari)
  2. Craignez Allah et traitez vos enfants de façon équitable. (Recueilli par an-Nou’an)
  3. Prenez garde à l’invocation de l’opprimé car il n’y a aucune barrière entre elle et Allah. (Recueilli par at-Tirmidhi)
  4. Prenez garde à l’oppression, car elle se transformera en ténèbres le Jour de la Résurrection. Prenez garde à l’avarice, car elle a ruiné ceux qui vous ont précédés en les poussant aux effusions de sang. Et prenez garde à ne pas rendre licite les actes qu’Allah a déclarés illicites (Haram). (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par Imam Ahmad)
  5. Parler des bienfaits d’Allah est une façon d’exprimer sa gratitude à Son égard; ne pas en parler est un acte d’incroyance. Celui qui n’est pas reconnaissant pour quelques bienfaits ne le sera guère pour plusieurs bienfaits. Et celui qui n’est pas reconnaissant envers les gens ne le sera pas envers Allah. La cohésion est une bénédiction et la division est un châtiment. (Recueilli par al-Bayhaqi)
  6. Trois traits caractérisent l’hypocrite : quand il parle, il ment ; quand il fait une promesse, il ne la tient pas et lorsqu’on confie une chose à sa charge, il trahit la confiance qu’on lui a accordée. (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par Boukhari et Mouslim)
  7. Évitez les sept péchés majeurs : adorer d’autres divinités en dehors d’Allah, pratiquer la sorcellerie, tuer sans raison une personne dont Allah a déclaré la vie sacrée, faire des transactions comportant des intérêts, s’approprier les biens de l’orphelin, fuir le champ de bataille au moment de l’affrontement et calomnier de chastes et innocentes croyantes. (Recueilli par Boukhari et Mouslim)
  8. Allah aime les actions qui sont faites de façon constante, même si elles sont peu nombreuses. (Rapporté par ‘Aisha et recueilli par Boukhari et Mouslim)
  9. Souhaitez pour les autres ce que vous aimez pour vous-mêmes. (Recueilli par al-Boukhari)
  10. Allah, le Très-Haut, aime parmi Ses serviteurs ceux qui sont complaisants quand ils vendent, complaisants quand ils achètent, complaisants quand ils paient leurs dettes et complaisants lorsqu’ils demandent le remboursement d’une dette qui leur est due. (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par al-Bayhaqi)
  11. Lorsque vous allez vous coucher, faites vos ablutions comme vous les faites avant la prière et étendez-vous ensuite sur votre côté droit et dites : « Ô Allah ! J’ai abandonné mon âme à Toi. Je m’en suis remis à Toi pour toutes mes affaires. Nul refuge contre Toi sauf auprès de Toi. Ô Allah, je crois en Ton livre que Tu as fait descendre et à Ton Prophète que Tu as envoyé. » (Recueilli par Boukhari et Mouslim)
  12. Lorsque l’un de vous subit une épreuve, il doit dire : « C’est à Allah que nous appartenons et c’est vers Lui que nous retournerons. Ô Allah, auprès de Toi je cherche ma récompense pour cette affliction, alors dédommage-moi avec une chose meilleure que celle que j’ai perdue. » (Rapporté par Oumm Salama et recueilli par Ibn Majah)
  13. Lorsque vous commencez à manger, mentionnez le nom d’Allah, le Très-Haut. Si vous oubliez de le dire au début du repas et que vous vous rappeliez, dites alors : « Au nom d’Allah du début à la fin. »
  14. Lorsque l’un de vous mène les autres en prière, il devrait l’écourter car parmi les gens qui prient derrière lui se trouvent des jeunes, des vieillards, des faibles, des malades et d’autres qui sont préoccupés par leurs affaires. Mais lorsqu’il prie seul, il peut prolonger sa prière tant qu’il le désire. (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par at-Tirmidhi)
  15. Lorsqu’une femme donne en charité des biens de son mari de façon raisonnable et sans exagération, elle reçoit la récompense de ce qu’elle a dépensé et son mari reçoit sa récompense pour l’avoir gagné ; il en est de même pour celui qui a la garde des biens d’autrui. La récompense de l’un ne diminue en rien celle des autres. (Recueilli par Boukhari et Mouslim)
  16. Lorsque l’un de vous entre dans une mosquée, qu’il prie deux rakats avant de s’asseoir. (Recueilli par tous)
  17. Lorsque l’un de vous est invité à une fête de mariage, il doit accepter l’invitation. (Recueilli par Boukhari et Mouslim)
  18. Lorsque l’un de vous fait un rêve qui lui plaît, c’est que ce rêve vient d’Allah ; il doit en remercier Allah et en parler aux autres. Mais s’il fait un rêve désagréable, c’est que ce rêve vient de Shaytan ; il doit chercher protection auprès d’Allah contre le mal de ce rêve et ne doit en parler à personne ; ainsi, il n’en découlera aucun mal. (Rapporté par Abou Sa’id et recueilli par Boukhari)
  19. Lorsque l’un de vous fait un mauvais rêve, il doit cracher (sans salive) trois fois sur sa gauche et chercher refuge auprès d’Allah contre Shaytan trois fois. Il doit ensuite changer de position dans son lit. (Rapporté par Jaber et recueilli par Mouslim)
  20. La femme qui accomplit ses cinq prières quotidiennes, qui jeûne le Ramadan, qui préserve sa chasteté et qui obéit à son mari entrera certainement au Paradis. (Rapporté par Anas et recueilli par al-Bazza)
  21. Quand la confiance est trahie, attendez-vous à l’Heure du Jugement. Quelqu’un demanda : « Ô Messager d’Allah, de quelle façon la confiance est-elle trahie ? » Il répondit : « Lorsque l’autorité est confiée à ceux qui ne la méritent pas, c’est que l’Heure est proche. » (Recueilli par Boukhari)
  22. Si l’un de vous se bat avec une autre personne, qu’il ne la frappe pas au visage. (Recueilli par Boukhari)
  23. Lorsque l’un de vous éternue, il doit dire « alhamdoulillah » (louange à Allah). Et si un de ses frères musulmans l’entend, il doit lui répondre « yarhamoukillah » (qu’Allah soit miséricordieux envers toi). Alors le premier doit répondre à son tour « yahdikoumoullah wa yoslihou balekoum » (qu’Allah te guide sur le droit chemin et améliore ta situation). (Recueilli par Abou Daoud et an-Nassai)
  24. Lorsque le fils d’Adam récite la sourate as-Sajda (la prosternation) et qu’il se prosterne, Shaytan s’écarte en pleurant et en disant : « Malheur à lui (shaytan), on a ordonné au fils d’Adam de se prosterner et il s’est accompli, et entrera donc au Paradis. Et lorsqu’on m’a ordonné de me prosterner, j’ai désobéi et j’entrerai dans le Feu (de l’Enfer). » (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par Mouslim)
  25. Lorsque la prière est commencée, ne courez pas pour arriver à temps, mais rejoignez les autres en marchant calmement. Joignez-vous à la prière et complétez par la suite ce que vous avez en avez raté. (Recueilli par Boukhari et Mouslim)
  26. Lorsque l’enfant d’un serviteur d’Allah meurt, Allah, le Très-Haut, demande à Ses anges : « Avez-vous pris l’âme de l’enfant de Mon serviteur ? » « Oui », répondent-ils. Puis Allah dit : « Et qu’a dit Mon serviteur ? » Les anges répondent : « Il T’a glorifié et a dit : « C’est à Allah que nous appartenons et c’est à Lui que nous retournerons. » Ce à quoi Allah répond : « Construisez, pour Mon serviteur, une maison au Paradis et nommez-la la maison des louanges (à Allah). » (Rapporté par Abou Moussa et recueilli par at-Tirmidhi)
  27. Lorsqu’une personne meurt, toutes ses actions cessent, sauf les trois suivantes : une charité qui continue de profiter aux gens et pour laquelle la personne continue de recevoir des récompenses, des connaissances qu’elle a transmises aux autres, et un enfant pieux qui prie Allah pour elle. (Recueilli par Mouslim)
  28. Quand l’un de vous voit une personne qui lui est supérieure en beauté et en richesses, il devrait en regarder une autre qui lui est inférieure. (Rapporté par Abou Houraya et recueilli par Boukhari et Mouslim)
  29. Quand l’un de vous a l’intention de faire une chose, qu’il fasse deux unités de prière autres que les prières obligatoires, puis qu’il dise : « Ô Allah ! Je viens prendre conseil auprès de Ta science infinie et je fais appel à Ton pouvoir infini. Je Te demande de m’accorder Ta grande compassion, car Tu as tout le pouvoir et je n’en ai aucun, et Tu sais tout alors que je ne sais rien, et c’est Toi le Connaisseur des mondes inconnus. Ô Allah ! Si tu sais que cette affaire est une source de bien pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour mon futur (dans l’au-delà), alors fais qu’elle se réalise, facilite-moi le chemin vers elle et bénis-la-moi. Mais si Tu sais que cette affaire est mauvaise pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour mon futur, alors détourne-la de moi et détourne-moi d’elle, et décrète pour moi ce qui me sera profitable peu importe où il se trouve et fais que j’en sois satisfait. » Suite à cette invocation, il doit nommer l’affaire en question. (Recueilli par Boukhari)
  30. Parlez des bonnes actions des personnes décédées parmi vous et taisez leurs mauvaises actions. (Rapporté par Ibn ‘Omar et recueilli par at-Tirmidhi)
  31. Faire ses ablutions à la perfection constitue la moitié de la foi. Dire « Louanges à Allah » remplit la balance. Glorifier Allah et prononcer le Takbir (dire « Allah est le plus Grand ») remplit tout l’espace entre les cieux et la terre. Accomplir la prière est une lumière et donner en charité est un témoignage de foi. La patience apporte la clarté et le Coran peut constituer un argument pour ou contre vous au Jour du Jugement. Et chaque matin, chaque personne sort pour vendre son âme ; il en est qui la vendent à Allah, d’autres à Shaytan, de sorte que leur âme sera soit libre, soit esclave. (Rapporté par Abou Malek al-Ash’ari et recueilli par Ibn Habban)
  32. Traitez bien les femmes, car la femme a été créée à partir d’une côte et la partie la plus tordue de la côte est sa partie supérieure. Si vous cherchez à la redresser, vous la briserez, et si vous la laissez comme elle est, elle restera tordue. Alors traitez bien les femmes. (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par Boukhari et Mouslim)
  33. Les personnes les plus susceptibles d’être testées par de dures épreuves sont les prophètes, suivis des personnes les plus pieuses et ensuite d’autres personnes pieuses, etc. Une personne est testée en fonction du degré de sa foi. Si sa foi est ferme, elle sera testée plus durement ; mais si sa foi est faible, elle sera testée en conséquence. Le serviteur d’Allah sera sans cesse testé par des afflictions jusqu’à ce qu’il marche sur la terre lavé de tous ses péchés. (Rapporté par Sa’id et recueilli par Boukhari)
  34. Dites de bonnes paroles, saluez-vous les uns les autres avec la salutation de la paix, soyez bons envers les membres de votre famille et priez, la nuit, pendant que les gens dorment. Vous pourrez ensuite entrer au Paradis en paix.
  35. Profitez de cinq choses avant que cinq autres n’arrivent : votre vie avant votre mort, votre santé avant de tomber malade, votre temps libre avant d’être constamment occupé, votre jeunesse avant votre vieillesse et votre richesse avant la pauvreté. (Rapporté par Ibn ‘Abbas et recueilli par al-Bayhaqi)
  36. Le meilleur musulman est celui dont les autres musulmans sont à l’abri de la langue et de la main. Celui qui a la meilleure foi, parmi les croyants, est celui qui a le meilleur caractère. Le Mouhajir (émigrant) est celui qui abandonne tout ce qu’Allah a interdit. Et le meilleur Jihad est celui que l’on fait contre soi-même, recherchant la satisfaction d’Allah, à qui appartiennent toute la puissance et la majesté.
  37. Les plus grands des péchés majeurs sont : adorer d’autres divinités en dehors d’Allah, tuer une personne illégalement, être ingrat envers ses parents, et faire un faux témoignage. (Recueilli par Boukhari)
  38. Ô Allah ! Je recherche protection auprès de Toi contre l’impuissance, la paresse, la lâcheté, l’avarice et contre la vieillesse extrême. Je recherche protection auprès de Toi contre les tortures de la tombe, contre le châtiment du Feu de l’Enfer et contre les tentations de la vie et de la mort. (Recueilli par Boukhari)
  39. Ô Allah ! Pardonne-moi mes péchés, mon ignorance, mes abus et mes excès, et pardonne-moi ceux de mes péchés que Tu connais mieux que moi. Ô Allah ! Pardonne-moi mes péchés que j’ai commis dans le passé et ceux que j’ai commis par la suite, ceux que j’ai commis ouvertement et ceux que j’ai commis secrètement. Tu es Celui qui élève certaines personnes en degrés et qui en rabaisse d’autres, et Tu es l’Omnipotent. (Recueilli par Boukhari)
  40. Ô Allah ! Réforme ma religion qui garantit ma sauvegarde, réforme ma vie d’ici-bas dont je tire ma subsistance, réforme ma vie dans l’au-delà, qui est ma destination finale, et fais que ma vie ne fasse qu’augmenter le nombre de mes bonnes actions et que ma mort s’interpose entre moi et toute mauvaise action.
  41. Allah le Très-Haut a choisi cette religion pour vous et les seules choses qui siéent à votre religion sont la générosité et le bon caractère. Alors parez votre religion de ces deux qualités. (Rapporté par Oumran ibn Houssayn et recueilli par at-Tabarani)
  42. Allah, le Très-Haut, demandera des comptes à chaque personne qui avait une responsabilité à assumer. Chacun devra expliquer comment il s’en est acquitté ou pourquoi il l’a délaissée. L’homme sera même interrogé au sujet de sa famille.
  43. Allah, le Très-Haut, n’a pas de meilleure récompense que le Paradis pour Ses serviteurs croyants qui auront été patients et qui se seront résigné après qu’Allah leur ait pris les personnes qui leur étaient les plus chères en ce monde. (Rapporté par Ibn Omar et recueilli par an-Nassai)
  44. Au Jour de la Résurrection, l’homme qui occupera la pire des positions aux yeux d’Allah sera celui qui, après avoir eu des rapports intimes avec sa femme, sort de chez lui et parle en public des choses secrètes la concernant.
  45. Allah aime que Ses serviteurs soient bons et complaisants en toutes choses.
  46. Allah vous interdit d’être ingrat envers votre mère, d’enterrer vivantes vos filles nouvellement nées, de même qu’Il vous interdit l’avarice et l’usurpation de biens d’autrui. Et Il désapprouve trois choses : les paroles futiles et le commérage, le fait de poser trop de questions et le gaspillage d’argent. (Rapporté par al-Maghira ibn Shou’ba et recueilli par Boukhari et Mouslim)
  47. Allah, le Très-Haut, dit : « Lorsque deux personnes s’associent, Je suis leur troisième associé et Je le demeure tant que l’un ne trahit pas l’autre. Si l’un trahit l’autre, Je me retire de leur association. (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par Abou Daoud)
  48. Allah, le Très-Haut, a interdit au Feu (de l’Enfer) de toucher ceux qui attestent qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et qui l’attestent dans l’unique but de Lui plaire. (Recueilli par Boukhari et Mouslim)
  49. Au Jour de la Résurrection, Allah le Très-Haut dira : « Où sont ceux qui s’aiment mutuellement, dans l’unique but de rechercher Mon agrément? Aujourd’hui, Je les couvrirai de Mon ombre alors qu’en ce jour, il n’y a pas d’autre ombre que la Mienne. » (Rapporté par Abou Hourayra et recueilli par Mouslim)
  50. Allah dira aux gens du Paradis : « Ô gens du Paradis ! » Et ils répondront : « Nous voici, ô notre Seigneur entre les mains de qui se trouve tout le bien. » Allah dira : « Êtes-vous satisfaits ? » Et ils répondront : « Comment pourrions-nous ne pas l’être alors que Tu nous as comblés de ce dont Tu n’as comblé nul autre de Ta création ? » Alors Il dira : « Voulez-vous que Je vous comble d’une chose encore meilleure ? » Ils diront : « Ô notre Seigneur ! Que pourrait-il y avoir de meilleur ? » Et Allah répondra : « Je vous comble de Ma satisfaction et à l’avenir, il ne M’arrivera jamais plus d’être fâché contre vous. » (Rapporté par Abou Sa’id et recueilli par Boukhari et Mouslim)
1
639
تعليقات (0)