Uthman, ou souffrir pour la cause Divine

--

Du début de l’Islam ou il comptait peu de sympathisant, jusqu’au triomphe final symbolisé par la prise de la Mecque en l’an 630, Uthman fut le soutien indéfectible de la religion de Dieu et de son messager.

Surnommé «Zoun-Nourain» (au deux lumières) pour avoir épouser deux filles du prophète (PBSL) durant sa vie, il était également connu pour sa générosité, son éloquence et son caractère exemplaire vis-à-vis de ses compagnons.

Qui était celui dont le prophète de Dieu (PBSL) a dit : « Puisse Dieu être le protecteur de ces deux hommes ! Après Loth, Uthman est le premier homme à avoir renoncé, ainsi que sa femme, au confort de sa maison pour la cause de Dieu ». Quelles épreuves l’homme à t’il dût traverser ?

Ou encore, quels furent les moyens dont il disposa durant son califat, pour étendre l’empire musulman laissé par Umar, vers des proportions jusqu’à lors inégalées ?

De sa conversion jusqu’à son assassinat en pleine lecture du Coran, retour sur l’itinéraire d’un homme qui fut témoin privilégié des événements les plus décisifs de l’histoire de l’Islam.

La conversion d’Uthman

`Uthmân ben `Affân ben al-`Âs ben Amîa est né à peu près 6-7 ans après le prophète de Dieu (PBSL), en 576-577 après JC, à la Mecque. Il eut une enfance assez aisée, par sa filiation à une riche famille commerçante, les Banou Omayya, considérés alors au sein de la tribu des Qurayshites comme les égaux des Banou Hashim, le clan dont est originaire le prophète (PBSL).

La tradition rapporte qu’enfant, il se distinguait déjà des autres par son éloquence et sa grande honnêteté. A la mort de son père, Uthman repris l’entreprise familiale, et s’est révélé dans cette tâche avoir un talent tout particulier pour la négociation commerciale et pour la communication. Très vite il se distingue non seulement par son extrême honnêteté dans les affaires qu’il traite, mais également par la générosité dont il fait preuve envers les pauvres et les nécessiteux qui n’ont pas eu la même chance que lui, ce qui lui attira la sympathie de la majeure partie de la population mecquoise.

Comme Abu Bakr, les nombreux voyages qu’Uthman eu l’occasion d’effectuer en tant que commerçant changèrent radicalement sa vision sur la religion de ses ancêtres (1).

La vie d’Uthman changea brusquement le jour où il rentra à la Mecque d’une affaire particulière, et trouva les habitants de la Mecque disserter sur Muhammad (PBSL), sa prétendue prophétie, et sa demande d’adorer dorénavant un Dieu unique.

Uthman, qui connaissait fort bien le prophète (PBSL), savait pertinemment que ce dernier était quelqu’un de droit, d’intègre, et véridique dans ses paroles. Et même s’il n’accepta pas immédiatement le message coranique, ce dernier contrairement à la majorité des notables de la Mecque ne s’opposa jamais à l’Islam ni au prophète de Dieu (PBSL).

Ayant appris des juifs et des chrétiens l’avènement imminent d’un prophète envoyé par Dieu parmi les tribus Arabes, Uthman se rendit auprès d’Abu Bakr pour lui demander conseil à propos de la nouvelle religion répandue par Muhammad (PBSL). Abu Bakr répondit à ses interrogations, et l’invita à embrasser l’Islam, ce qu’Uthman fit aussitôt, conquit par la nouvelle religion et heureux que son cœur se soit ouvert à la Vérité. Le prophète de Dieu (PBSL) l’accueillit donc, et écouta ce dernier proférer son attestation de foi. Peu après, Uthman épousa Ruqayyah, une des filles de Muhammad (PBSL), et eu donc l’honneur d’être le beau-fils de ce dernier.

L’Epreuve de Foi

En acceptant l’Islam, Uthman s’attira les foudres de la totalité de ses proches, y compris les Quraychites, qui le considéraient jusque là comme un proche, voir un frère.

On raconte qu’Abou Al Hakam (2), son oncle, lui ligota les mains et les pieds, pour ensuite l’enfermer dans un local sombre de la maison. Espérant qu’il se décourage et finisse par renier l’Islam.

Mais malgré toutes les humiliations qu’il dut subir et le rejet de sa famille, Uthman ne renonça pas à ses convictions. Il prit son mal en patience et resta fidèle à Muhammad (PBSL) et à ce qu’il appelait : La religion de la Vérité « Din Al Haq ».

Pour lui, famille et biens ne signifiaient rien en comparaison de l’agrément Divin et d’une place au sein du Paradis. Aussi, quand le prophète de Dieu proposa à Uthman d’émigrer vers l’Abyssinie pour accompagner le premier contingent de musulmans expatriés de l’histoire, et fuir ainsi les persécutions que subissaient les croyants, ce dernier accepta sur le champ.

(1) C’est en effet au contact des juifs et des chrétiens, qu’Uthman se posa des questions sur la validité du culte de l’idolâtrie que pratiquait à l’époque sa tribu, les Quraychites.

(2) Homme rude, cruel, et indéfectible idolâtre, surnommé Abou Jahl (Père de l’ignorance) par les musulmans pour sa farouche opposition à l’Islam et pour tout ses défauts.

islam de france

1
7122
تعليقات (0)